Citizen Ca$h / 1987-1994.

« On n’est jamais à l’abri du succès » JUAN TRIP

Pat Ca$h est omniprésent jusqu’à disparaître en 94, à l’instar de cette TAZ fragile qui va se désintégrer…

Quand l’Histoire ( du punk hardcore, du hip hop, des raves…) rencontre les histoires de ce Gatsby des 90s.

parlons Ca$h

Un avant-goût d'Ex-TAZ. (1)

«  Il ne s’agit pas tant de retrouver PAT Ca$h que de se perdre dans ce Paris –provisoirement- gagné. »

 

« Ce film est avant tout un hommage aux défricheurs – de l’ombre. Le portrait d’une génération qui s’appropria la ville et déjoua le calendrier des fêtes, créant ses propres lieux, ses propres dates. »

 

Xanaé BOVE

Un avant-goût d'Ex-TAZ. (2)

« Un Carpe Diem permanent, célébrant ad aeternam l’instant présent plutôt que le No Future. Un tel sens de l’instant qu’il n’y a quasiment pas d’instantanés, de photos, de vidéos. »

« A part peut-être, Pat Ca$h à minuit, vers Bastille sur des capots de voitures, le Romanesque ne donne pas de rendez-vous ; il se vit.

C’est de l’ordre de l’Ineffable, de la fable. »

 

 

Xanaé BOVE

Contact.

Pour toute demande d’informations, contacter :
Xanaé BOVE
courriel : xanaeb@gmail.com